3- Désinsectisation éventuelle par anoxie – Partenariat atelier 3PA

Pour le traitement par anoxie, je travaille en partenariat avec Aurélie Fortin de 3PA. La désinsectisation par anoxie concerne principalement les objets en bois, mais aussi ceux constitués d’autres matières organiques, végétales ou animales (plumes, peau, tendon)

Désinsectisation par anoxie : un traitement curatif

Le traitement de désinsectisation par anoxie consiste à placer l’objet dans un volume hermétique à une température d’environ 22°C et d’en éliminer l’oxygène. La durée du traitement est de trois semaines.
Anoxie statique et anoxie dynamique :
Dans le cas de l’anoxie statique, on réalise sur mesure une poche étanche pour y confiner l’objet auquel on joint des absorbeurs d’oxygène. Cette technique est adaptée aux objets de faibles dimensions. Pour les objets de grande taille, on a recours à l’anoxie dynamique ; dans ce cas, les œuvres sont stockées dans une cabine étanche dans laquelle on insuffle régulièrement de l’azote pour en chasser l’oxygène.
Dans un cas comme dans l’autre, les insectes, larves et œufs sont éliminés à la fin du cycle, quel que soit le volume de l’objet.
L’anoxie est un traitement curatif, il n’est pas préventif.

Le curatif n’exclut pas le préventif

Il est fortement conseillé d’évaluer la présence d’insectes nuisibles aux objets, que ce soit dans leur environnement habituel ou temporaire (appartement, galerie d’art, lieu d’exposition…)
Il existe à cet effet des pièges lumineux de très faible intensité qui peuvent être installés de façon discrète dans un coin de pièce. Munis d’une surface adhésive, ils attirent et piègent les insectes que l’on pourra alors facilement identifier (vrillettes grosses ou petites, lyctus, dermestes, mites…)

Ne pas confondre les différents symptômes

De petits cônes de sciure claire sous l’objet sont le signe d’une colonisation par des insectes actifs.
Les petits trous à la surface de l’objet sont des trous d’envol : les insectes adultes sont partis mais il peut rester des larves ou des œufs.
Si, lorsque vous bougez l’objet, de la sciure de couleur plus foncée tombe, c’est qu’il a été contaminé mais ne l’est peut-être plus. Ce phénomène peut être observé alors que l’objet a été traité et n’est donc plus infesté. La seule solution pour y remédier est de boucher les trous d’envol, intervention que je réalise couramment.

Avant et après traitement par anoxie

A la moindre suspicion, je recommande fortement le recours à l’anoxie avant toute restauration.
Après traitement, un travail de stabilisation s’avère souvent nécessaire, car la perte de matière engendre forcément une fragilisation plus ou moins importante de l’objet.

Voir aussi l’article : La désinsectisation des œuvres d’art par anoxie

Lire l’étape suivante de mes prestations :
4- Étude préalable et documentation

Retour à la page “A propos”