4- Étude préalable et documentation

 

Le propriétaire d’une œuvre à restaurer n’a pas nécessairement une idée très claire du type d’intervention qu’il est souhaitable de réaliser, et ne connait souvent pas l’éventail des solutions possibles.
Mon rôle est donc d’abord de le conseiller.

Étude préalable

L’étude préalable détermine le cadre, la limite dans laquelle on va intervenir sur la sculpture et dans laquelle on va se tenir.
Elle commence par un constat d’état qui rend compte, grâce à une observation détaillée, des altérations, stigmates liés à l’âge ou à l’usage, accidents de toute sorte et état de la structure de l’œuvre. Ce constat peut éventuellement être complété par des radiographies de la sculpture. Elles permettent d’enrichir la connaissance de l’objet et de révéler des éléments comme d’anciennes restaurations.

la radiographie de sculpture peut compléter le constat d’état

Documentation

Toute œuvre d’art s’inscrit dans un contexte culturel, géographique, historique qui doit être connu du restaurateur. La plupart des œuvres appartiennent à des styles, des familles qu’il faut chercher à connaître pour pouvoir comprendre, comparer, situer ce sur quoi on s’apprête à intervenir. C’est tout la raison d’être de la recherche documentaire, qui peut bien entendu se faire – c’est même souhaitable – avec le client, collectionneur ou galerie d’art.

Un protocole d’intervention validé avec le propriétaire de la sculpture

Ces différentes étapes, étude préalable et documentation, permettent de définir un protocole concret. Je pose un cadre de travail avec un objectif à atteindre et je m’y tiens. Ce protocole doit être compris et accepté par le propriétaire de l’œuvre avant le commencement de toute intervention.

La finalité de la restauration

  • La pérennité et la stabilité des œuvres d’art
  • La lisibilité de la sculpture : sachant que sur cet aspect, les appréciations diffèrent d’une époque à l’autre, d’où l’importance de la réversibilité

LES MATÉRIAUX TRAITÉS

Je dispose d’une vaste matériauthèque.
Mon champ de compétences est principalement lié aux matières dont sont faits les objets.

Restauration de sculptures en bois

La restauration de sculptures en bois des cinq continents est mon principal domaine d’intervention.
Je traite essentiellement des œuvres anciennes, de l’antiquité jusqu’au début du 20ème siècle et parfois même un peu plus tard.
Il m’arrive cependant d’intervenir sur des œuvres contemporaines.

Restauration d’œuvres d’art en terre cuite et en pierre tendre

Je restaure également des œuvres d’art en terre cuite, souvent européennes et couvrant les périodes de la Renaissance au 18ème siècle, mais aussi des sculptures précolombiennes, chinoises ou africaines. Je traite plus rarement des sculptures en pierre calcaire ou en albâtre. Il s’agit dans ce cas de statuaire européenne.

Restauration d’objets ethnographiques

J’ai constitué au fil du temps une matériauthèque de matières liées à l’ethnographie et j’ai acquis une expertise sur le traitement particulier de ces matériaux. Marchands et collectionneurs me contactent régulièrement dans ce sens.

Les matériaux sont liés ou non aux régions d’où proviennent les objets, en voici les principaux :

Matériaux d’origine animale
Cuir, tendon, plumes, chaux, coquillages, os, bois de cervidé, corne, dents
Matériaux d’origine végétale
Bois, écorces, étoffe d’écorce, fibres végétales, cordelettes,
Matériaux d’origine minérale
Marbre, pierre calcaire, albâtre, pigments naturels, perles, kaolin

Analogie restauration d’œuvres d’art contemporain et arts premiers

La restauration des œuvres d’art contemporain pose des questions assez proches de celles soulevées dans le domaine des arts premiers. Cette analogie se situe particulièrement au niveau de la stabilité et de la pérennité des œuvres. Elle invite dans les deux cas à proposer des solutions innovantes sans remettre pour autant en cause les grands fondamentaux comme la réversibilité.

Lire l’étape suivante de mes prestations :
5- Nettoyage, élimination de sur-peints, rebouchage, retouche, etc.

Retour à la page “A propos”